Comparaison des langages d'interface utilisateur XML

Table comparative des langages d'interface utilisateur graphiques à balises XML les plus répandus pour choisir celui qui conviendrait le mieux à vos besoins.

La table comparative

Interface Année Développement Runtime Traitement Langage Pré-requis
FXML
Oracle
2011 NetBeans JavaFX Interprété Java JVM
GladeXML
Gnome
1998 Glade IDE GTK+ Compilé C, C++, C# LibXML
MXML
Macromedia
2004 Flex Builder Flash Player / Apollo Compilé ActionScript CSS
XAML
Microsoft
2006 Expression Blend / Visual Studio WinRT / Silverlight Compilé Langages
.NET / JavaScript
.NET
XUL
Mozilla
1998 Eclipse XULRunner Interprété ECMAScript, C++ CSS, RDF, XPCom, JavaScript

FXML

Photoviewer JavaFX

GladeXML

GladeXML est le format XML utilisé par le logiciel de création d'interface graphique Glade. Il crée des formulaires qui seront utilisés en conjonction avec la bibliothèque libglade basée sur GTK+. Glade fournit une interface de développement comme Visual Studio, C++ Builder etc.

MXML

MXML est le langage à balises XML introduit par Macromedia en 2004. Outre la conception de l'interface utilisateur, il peut aussi est être utilisé en conjonction avec ActionScript pour implémenter des techniques professionnelles élaborées.

OpenLaszlo

OpenLaszlo est une plateforme open source pour le développement d'applications web avec une interface utilisateur graphique. Il est distribué sous licence OSI Common Public License .
La plateforme est constituée du langage de programmation LZX et du serveur OpenLaszlo.
Le projet est abandonné.

UIML

Selon les termes du site web, le but de UIML est de créer un standard ouvert de description d'interface utilisateur en XML, qui puisse être implémenté facilement par chacun. L'intérêt est de faciliter l'existence de meilleurs outils pour la création d'interfaces utilisateur et qui fonctionne sur toutes les plateformes actuelles, mais qui permette aussi aux interfaces actuelles d'évoluer en un format leur permettant de tourner sur les plateformes anciennes.

XAML

XAML (Extensible Application Markup Language), prononcer Zammel, est le langage d'interface utilisateur à balises du "Windows Presentation Foundation", de Microsoft pour Vista et Seven mais qui est plus largement utilisé sur WinRT de Windows 8.
Les éléments XAML ont leur équivalent en objets du CLR (Common Language Runtime). Les attributs XML deviennent les propriétés de ces objets. XAML a été conçu pour supporter les classes et méthodes de .NET, qui concernent l'interaction avec l'utilisateur, plus spécialement l'affichage sur écran.
Silverlight est un plugin portable pour afficher l'interface des applications Web basées sur XAML.

XForms

Le standard XForms a été défini par le W3C pour combiner XML et formulaires sur le web. Le standard est conçu pour être plus général et permet d'entrer des données dans les applications bureautiques. Il remplace dans XHTML le format de formulaire utilisé jusqu'ici avec HTML. Il a trois parties:

  1. XForms User Interface, l'interface utilisateur fournit les contrôles graphiques destinés à remplacer ceux des formulaires HTML. Ces contrôles peuvent être utilisés dans les documents XML et donc dans les formats dérivés de XML.
  2. XForms définit aussi un format XML structuré pour les données collectées avec les contrôles XForms.
  3. La troisième partie, XForms Submit Protocol, (protocole de soumission XForms) définit comment les données sont envoyées et reçues.

A moins de créer son propre logiciel d'interprétation, basé sur un parser XML, ce format à peu d'intérêt car il est peu implémenté et semble destiné à être remplacé par HTML 5 avec des frameworks JavaScript.

xWidglets

Une ex- offre commerciale devenue open source sous licence Apache, pour un autre langage d'interface basé sur XML. Pour son utilisation, un atelier de développement est fourni ainsi qu'un navigateur spécialisé qui affiche les interfaces.
Basé sur Java.

XUL

XUL (XML User Interface Language), prononcer zool, est un langage d'interface utilisateur XML développé pour les applications Mozilla comme Firefox et Thunderbird. XUL réutilise de nombreux standards et technologies actuelles, incluant CSS, JavaScript, DTD, RDF et XPCom. L'intérêt principal est qu'il fournit une définition simple et portable d'éléments graphiques.
Il est possible d'installer le runtime sur toute machine et de faire fonctionner localement une application XUL.

Ses avantages sont la compatiblité avec les standards: JavaScript, CSS, RDF, les webmasters ne sont pas dépaysés et l'intégration du HTML dans le code XUL permet de le compléter avec les éléments HTML, notamment les formulaires.

Les inconvénients sont l'extrême difficulté de mise en oeuvre à cause de l'emploi de RDF et XPCom, et le langage JavaScript ainsi que le manque de documentation technique.